L’Étrange Bibliothèque de Haruki Murakami

l'étrange bibliothequeTitre: L’Étrange Bibliothèque

Auteur: Haruki Murakami

Éditions: Belfond

Date de parution: 4 novembre 2015

Il y a quelques temps, je vous parlais de cette curieuse impression que je ressentais à la lecture des romans de Murakami, comme si je passais à côté. Non pas qu’ils ne me plaisaient pas, au contraire, mais je ressortais chaque fois de mes lectures avec une étrange sensation de frustration, d’égarement. Pourtant, je ne baisse pas les bras et je persiste dans ma découverte de l’auteur avec, cette fois-ci, une nouvelle illustrée par Kat Menschik.

Cette fois, Haruki Murakami m’a attiré et gardée prisonnière dans sa toile narrative. Je ne sais pas ce qui a joué le plus : ma curiosité pour ses récits ou les illustrations de Kat Menshik.

Le narrateur est un jeune garçon dont on ne saura jamais le nom. Il se rend ce jour-là à la bibliothèque car il a pour habitude de chercher dans les livres la réponse à toutes les questions qui lui traversent l’esprit. Cette fois, c’est « comment on récoltait les impôts dans l’empire ottoman ? ». Il va faire part de sa recherche à un vieil homme qui travaille dans la bibliothèque. Malheureusement, tout cela va mal tourner pour le jeune garçon qui va se voir emprisonner par le vieil homme sous la garde de l’étrange homme-mouton.

On reconnaît dans la nouvelle L’Étrange bibliothèque les caractéristiques si particulières des romans de Murakami : une forme de flottement et d’imprécision puisque les personnages n’ont pas vraiment d’identité, le thème de la lecture, la quête initiatique et une atmosphère étrange et presque cauchemardesque. Habituellement, quand je referme les romans de Murakami, je suis perplexe et je me demande toujours si je suis passée à côté de quelque chose. C’est d’ailleurs là, je pense, tout le talent de l’auteur mais cela crée généralement un fort sentiment de frustration. Or, avec cette nouvelle, la frustration m’a été épargnée. Est-ce le format ou est-ce parce que je finis par lâcher prise avec la logique ?

Le récit, pourtant court, m’a tenu en haleine jusqu’au bout et j’ai vraiment été hypnotisée par l’histoire. Voilà du vrai fantastique, qui oscille entre rêve et réalité ! Les émotions ressenties m’ont semblé plus claires que dans les romans : la fragilité et la solitude du personnage sont bien plus touchantes et plus efficaces sans doute parce que la fin laisse entrevoir du sens et laisse moins le lecteur à ses doutes. Le garçon, en pénétrant dans le labyrinthe de la bibliothèque, va faire l’expérience de la nuit et de la solitude mais aussi s’initier à l’amour, à l’amitié et à la confiance, s’éveillant ainsi à des émotions profondes.

L’association entre le texte et les dessins de Kat Menshik m’apparaissent comme une véritable réussite. Le choix des couleurs sépias ainsi que les plans décalés et surprenants soulignent l’atmosphère cauchemardesque. Le jeu des proportions et des perspectives, lui, fait perdre tout contact avec la réalité et plonge le lecteur plus avant dans le cauchemar. Et surtout, le vernis sélectif ajoute de la brillance et de l’onirisme aux dessins en évoquant la superposition des univers propres aux rêves.

Pour un moment d’onirisme inquiétant, pour une soirée d’Halloween cosy, c’est le livre qu’il vous faut!

5livrecoeur


IMG_20160605_173132Retrouvez ma chronique dans l’émission « N’écoute pas les idoles » sur Radio Béton.

2 réflexions sur “L’Étrange Bibliothèque de Haruki Murakami

    • Ce flottement n’empêche pas la plongée mais il y a, à mon avis, une certaine imprécision dans son univers, un flou avec des personnages qu’on connaît très peu. Les romans sont toujours fascinants et immersifs. Pourtant Murakami crée des personnages dont il nous revele très peu de choses contrairement aux romans français très psychologiques.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s