Classique, Scolaire

Le Silence de la mer de Vercors

Le-silence-de-la-merTitre: Le Silence de la mer

Auteur: Vercors (Jean Bruller)

Redditions: Livre de poche/ Les éditions de Minuit

Date de parution: 1942 (publication clandestine)

J’ai toujours entendu que Vercors était l’homme d’une seule oeuvre: Le Silence de la mer. Or, j’ai découvert cet auteur par la pièce Zoo ou l’assassin philanthrope, une texte que j’ai trouvé véritablement percutant. Et puis Vercors, c’est le fondateur des éditions de Minuit, maison d’édition clandestine pendant la deuxième guerre mondiale. Il publiait les textes des opposants à l’Occupation et permettait aux écrivains de faire entendre leur voix. Le Silence de la mer, le premier titre à y être publié, est donc un recueil de nouvelles d’importance que je me devais de lire.

La nouvelle Le Silence de la mer ouvre le recueil à qui il a donné son nom. Au début de l’Occupation, l’officier allemand Werner von Ebrennac s’installe dans une famille française. Le propriétaire de la maison et sa nièce lui oppose un mutisme profond malgré ses efforts pour tisser un lien.

Toutes les nouvelles de ce recueil évoquent un comportement ou une émotion face à la guerre: la résistance par le silence, la confiance absolue en la France, le sentiment de trahison, la culpabilité… Tous les textes mettent en scène un narrateur qui incite à vraiment s’identifier aux personnages. Et la force des textes réside dans leur brièveté et dans leur clarté. Il n’y a pas de fioritures ou d’effets de style marqués. La plupart des textes sont d’une grande force émotionnelle.

Il faut se rappeler le contexte de rédaction et de publication des textes. Rédigés en 1941, ils sont une réaction à l’Occupation, avant la constitution d’une Résistance vraiment organisée et coordonné. On peut alors voir ces nouvelles comme un appel à la dignité française, un engagement à ne pas oublier les valeurs de la France. Mais on sent aussi une profonde mélancolie, comme si l’Occupation et la collaboration posait une marque indélébile sur le rêve français.

5livrecoeur

Publicités

6 réflexions au sujet de “Le Silence de la mer de Vercors”

  1. Bonjour, je participe avec un peu beaucoup de retard: j’ai lu et fait lire à mes enfants les animaux dénaturés du même auteur: on a beaucoup aimé ce roman étrange, dont la thématique est toujours d’actualité 70 ans plus tard: Qu’est-ce qu’un être humain et comment lui reconnaître ses droits fondamentaux.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s