antiquité, Jeunesse

La conspiration des dieux de Richard Normandon

LRM_EXPORT_265210885301848_20181110_213028825

Titre: La Conspiration des dieux

Auteur: Richard Normandon

Éditions: Gallimard jeunesse – Folio junior

Date de parution: 2009

Je poursuis la construction de ma petite bibliothèque de romans jeunesse sur l’Antiquité avec un nouveau roman de Richard Normandon. Dans le même genre que Le Mystère Dédale, il s’agit d’une enquête policière mythologique. Cette fois le héros est Phaéton, fils de Phébus.

Phébus, dieu du soleil est inquiet. A Delphes, sa prêtresse a délivré une étrange et sombre prophétie. La menace pèse sur les Olympiens. Dès le lendemain, elle est retrouvée assassinée. Le jeune Phaéton, qui a tant de choses à prouver à son père, a neuf jours pour résoudre l’énigme, à ses risques et périls. Avec l’aide d’Hermès, il est prêt à descendre jusqu’aux Enfers pour empêcher le réveil d’un monstre destructeur. Mais la haine, la rancoeur et les humiliations que les Olympiens sèment autour d’eux leur ont fait de nombreux ennemis. Et le complot prend sa naissance au coeur même de l’Olympe.

Une fois encore, ce roman jeunesse m’a surprise. Loin d’être une intrigue simpliste, l’auteur entraîne son lecteur dans une enquête sombre et dangereuse. Phaeton est un jeune garçon malheureux. Il vit dans le palais de son père mais les relations entre les deux sont tendues et peu affectueuses. Phaeton est le fils de Phébus, dieu du soleil et d’une mortelle. La légende mythologique raconte qu’il avait emprunté le char solaire de son père et en avait perdu le contrôle. Il provoqua donc sécheresse et incendies sur terre. Après cette catastrophe, Phaéton cherche encore plus la reconnaissance paternelle et sa place dans la famille.

Ce roman plus dur est proche du thriller. Une lourde menace plane sur les pages et les personnages apparaissent dans toute leur complexité. Tous blessés, trahis, en colère ou terrorisés, leurs motivations sont loin d’être claires. Même les victimes ne sont pas aussi limpides. Les Olympiens, arrogants et dangereux, courent d’eux-mêmes à leur perte.

L’auteur joue avec la mythologie, l’épique et le genre policier avec brio. Et tout cela avec un style toujours exigeant et travaillé.

5livrecoeur

signature

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s