Challenges, Je vide ma Pile à Lire

Je vide ma Pile à Lire – Juin

Ce mois-ci, je suis plutôt contente de moi. J’aurais pu lire davantage et être encore plus efficace mais quand je vois la liste de mes lectures, je me dis qu’il y a du progrès et que je ne lâche pas l’affaire. Avec juin commence la saison de la lecture pour moi. Il va sans doute falloir que je me prépare pour la première fois des listes strictes afin de mener de front lectures pour le Prix des lecteurs Livre de poches, lectures scolaires, lectures pour préparer les cours, et lectures personnelles – osons le mot « plaisir »! Je ne voudrais pas arriver en septembre sans avoir lu ce que je voulais découvrir. Cela signifie néanmoins que cette année, il n’y aura pas d’été avec Balzac. Je vais quand même essayer de lire le recueil de nouvelles balzaciennes que j’ai déjà et peut-être un roman. A voir…

  • Anne-Gaëlle Huon, Le Bonheur n’a pas de rides (Prix livre de poche)
  • Elsa Marpeau, Carpe Diem. L’art du bonheur selon les poètes de la Renaissance
  • Racine, Bérénice
  • Marivaux, L’Île des esclaves
  • Sarah Perry, Le Serpent de l’Essex (Prix livre de poche)
  • Isabelle Carré, Les rêveurs (Prix livre de poche)
  • Alexis Michalik, Edmond (boulot)
  • Davide Cali et Ronan Badel, La Chanson perdue de Lola Pearl
  • Yvan Pommaux, Troie
  • Laurent Gaudé, Eldorado

 

 

  • Claire Hajaj, La Maison aux orangers (Prix livre de poche)
  • Stéphanie des Horts, Pamela (Prix livre de poche)
  • Claire Fuller, Un Mariage anglais (Prix livre de poche)
  • Davide Cali et Ronan Badel, La Chanson perdue de Lola Pearl
  • Yvan Pommaux, Troie
  • Laurent Gaudé, Eldorado (boulot)

Au mois de mai, ma PAL maudite avait augmentée de 4 livres, c’est-à-dire qu’elle avait atteint les 296 livres. La barre fatidique des 300 approche vite. Mais ce mois-ci, je m’étais engagée à me rattraper. Et donc… (roulement de tambour), la PAL est revenue à 292. Youpi! Hip Hip Hip Hourra!

Ce mois de juin n’a pas été riche en decouvertes culturelles. C’est bizarre quand on y pense parce que j’aurais pu sortir bien  davantage. Je ne comprends ce qui s’est passé…

  1. Au cours du mois, grâce aux réseaux sociaux, j’ai découverts les podcasts d’Antastesia. Je la connaissais sur Youtube mais j’avais du mal à apprécier ses vidéos pourtant super intéressantes. Dernièrement, je me dirige de plus en plus vers le podcast qui permet de vaquer à ses occupations tout en s’enrichissant. Or, le podcast d’Antastesia, intitulé La Rencontre Fortuite, est vraiment ma rencontre du mois, justement. C’est un podcast littéraire qui a pour ambition de mettre la littérature (exigeante) à la portée de tous. Et ça marche.
  2. Ce week-end du 28-29 juin avait lieu le Festival Atuluça, festival de littérature de jeunesse à Saint-Pierre-des-corps. Au programme pour moi, chronique en direct sur Radio Béton à propos des éditions Hong Fei, retrouver ma copine Carole du blog Un Enfant qui lit et assister à une conférence d’Alain Serres, éditeur, fondateur des éditions Rue du monde.

signature

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s