Les Dieux du tango de Carolina de Robertis

Titre : Les Dieux du tango

Auteur: Carolina de Robertis

Éditions: Livre de poche

Date de parution: mai 2019

dans le cadre du Prix des Lecteurs Livre de poche 2019

Sous la lourde chaleur aoûtienne, le roman de Carolina de Robertis m’a entraînée de l’Italie à l’Argentine au son vibrant du violon et du tango. Il s’agissait du deuxième roman sur Buenos Aires dans la sélection avec L’Attrape-souci de Catherine Faye.

Leda, fuit, plutôt qu’elle quitte, son village italien pour rejoindre son cousin Dante qui l’attend en Argentine pour l’épouser. Mais quand elle débarque, elle apprend que Dante vient de mourir. Livrée à elle-même, avec le violon de son père qui dort dans sa valise, Leda décide de prendre son destin en main. Elle prend l’apparence d’un homme et s’enfonce dans la ville pour y trouver sa place.

A aucun moment en ouvrant ce roman je me suis attendue à tomber sur cette fresque étonnante à propos de l’Argentine et de l’émigration du début du XXe. Leda quitte l’Italie tendue vers sa vie nouvelle mais ce qui l’attend c’est le conventillo, la misère, la promiscuité et le rôle assigné aux femmes. Mais Leda brûle du désir de liberté, de découvrir le monde qui l’entoure.

En renonçant à son identité de femme, elle se libère des carcans mais vit dangereusement, avec toujours le risque de se faire découvrir. Le monde argentin, passionné, violent, où brillent les lames et où froufroutent les robes des femmes se dévoile au gré du parcours de Leda. Ce roman sent la sueur, la crasse parfois mais surtout est emporté par la puissance du tango.

Et quelle audace! Roman sur la femme, l’autrice aborde avec franchise et sensualité la question de la sexualité féminine. Leda, devenue homme, se laisse envoûter par le charme vénéneux des femmes argentines. De conventillos en bordels, et de bars aux salles de spectacles pour la noblesse, l’identité féminine est toujours interrogée.

Pourtant, dans cette histoire, il n’y a pas que Leda. Cora, la cousine de Leda, hante les pages du roman et le lecteur, comme dans une enquête, essaie de recomposer ce qui a pu lui arriver.

Un roman complètement envoûtant.

5livrecoeur

signature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s