Variations énigmatiques E.E. Schimtt

#lisezdu théâtre par @tu.lis.toujours

Erik Larsen se rend chez Abel Znorko sur l’île Rösvannöy en Norvège. Abel Znorko est un prix Nobel de littérature qui vient de publier un roman d’amour épistolaire. Erik Larsen se présente comme un journaliste et l’interroge sur l’existence de la femme mise en scène dans le roman. Progressivement la situation entre les deux hommes évoluent.

La pièce aborde bon nombre de thématiques : la littérature, l’amour, la vérité, les relations sociales. D’après moi, le dialogue entre les deux personnages permet surtout d’opposer deux visions de l’amour : la passion et l’abnégation. Les deux hommes dessinent en creux une femme qu’ils n’ont jamais vraiment saisie, n’ayant accès qu’à des fragments d’elle.

A travers cette discussion autour d’une femme, le duo explore aussi les différentes formes du dialogue. Les personnages peuvent s’opposer parfois avec violence, se repousser, se chercher, s’accorder… Ils tissent par le dialogue une relation nouvelle.

« Voilà, mon petit Larsen, ce n’est rien d’autre, l’amour : l’histoire que s’inventent dans la vie ceux qui ne savent pas inventer des histoires avec des mots. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :