Classique, Un été avec Balzac

La Femme de trente ans de Balzac

la femme de trente ans

Dernier Balzac de mon été, je termine sur un roman vraiment surprenant, tant par le fond que par la forme. J’avais choisi ce roman pour mieux comprendre pourquoi on dit que Balzac est le romancier des femmes et aussi parce qu’il y parlait un peu de la Touraine.

La jeune Julie a épousé le beau colonel Victor d’Aiglemont malgré les réticences et avertissements de son père. Pourtant l’union est loin d’être heureuse. Plusieurs vies s’offrent à elle: la vertu et une vie malheureuse ou l’adultère et la culpabilité.

Lire la suite « La Femme de trente ans de Balzac »

Publicités
Contemporain, policier

Le dernier hyver de Fabrice Papillon

le dernier hyver

Titre: Le Dernier Hyver

Auteur: Fabrice Papillon

Éditions: Belfond

Date de parution: octobre 2017

Est-ce que vous croyez qu’on change? Que nos goûts de lecture évoluent? Auparavant, ce roman aurait été un véritable coup de cœur. Mais là, je suis passée totalement à côté. Tout commençait pourtant bien.

Août 415 par J-C: Hypathie, philosophe et scientifique, est sauvagement assassinée à Alexandrie. Juillet 2018, Marie, une stagiaire à la police scientifique est confrontée à une meurtre d’une violence inouïe. Progressivement, des liens se tissent entre le passé, la vie de Marie et les meurtres.

Lire la suite « Le dernier hyver de Fabrice Papillon »

Contemporain

Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

certaines n'avaient jamais vu la merDans la box #8 « Départs » de My Book Box se trouvait le roman Certaines n’avaient jamais vu la mer. Comme je vois avec désespoir les livres proposés dans chaque box s’accumuler dans ma bibliothèque sans que je trouve le temps de les lire, j’avais emporté celui-ci dans ma valise parisienne. Comme il est très court (140 pages), je m’étais dit que c’était idéal pour les trajets en train. Résultat des courses: roman dévoré en moins d’une journée.

Au début du XXe siècle ou pendant l’entre-deux-guerres, de jeunes japonaises abandonnent leur famille et leur pays pour épouser aux États-Unis un homme dont elle ne connaissent que le portrait. C’est de cette immigration dont parle ce roman en retraçant les étapes du parcours de ces femmes: la traversée, la nuit de noces, le travail, l’enfantement, les Blancs, la guerre.

Lire la suite « Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka »

Contemporain

La Part des flammes de Gaëlle Nohant

la-part-des-flammesQuand elle entendait dire que les romans étaient de dangereux objets entre les mains d’une jeune fille, elle ne protestait plus. Puissants et dangereux, oui, car ils vous versaient dans la tête une liberté de penser qui vous décalait, vous poussait hors du cadre. (p. 96)

Titre: La Part des flammes

Auteur: Gaëlle Nohant

Date de parution: 2015

Éditions: France Loisirs

Ce roman a été chaudement recommandé par de nombreuses blogueuses et booktubeuses. Mais ce qui m’a convaincue de le lire, c’est l’avis éclairé de Mademoiselle Maeve. Et c’était un sacrément bon conseil!

Participer au Grand Bazar de la Charité est une étape nécessaire pour les femmes de la haute société. Cet événement mondain rassemble le tout-Paris et les jeunes femmes de l’aristocratie s’y pressent pour y jouer les vendeuses de babioles. Violaine de Raezal, méprisée par la bonne société, trouve auprès de la duchesse d’Alençon un appui efficace pour faire son entrée dans le beau monde. Au stand de la duchesse, elle fait la connaissance de Constance d’Estingel et un lien étrange se tisse entre elle. Mais le 4 mai 1897, un incendie ravage le Bazar de la Charité et plonge les deux femmes dans les tourments.

Lire la suite « La Part des flammes de Gaëlle Nohant »

Un été avec Balzac

Les femmes dans la vie de Balzac

Les femmes peuplent la vie et l’œuvre de Balzac. Afin de mieux comprendre les personnages féminins mis en scène dans les romans, il faut d’abord jeter un coup d’œil aux femmes qui ont traversé la vie de Balzac.

Anne_Charlotte_Laure_Sallambier_01
Portrait d’Anne-Charlotte-Laure Sallambier (1778-1854), mère de Balzac. Pastel anonyme, fin XVIIIe siècle. Maison de Balzac. Inv. : 96. © PMVP / Cl. : Joffre.

Il faut forcément commencer cette liste par sa mère:

Anne-Charlotte-Laure Sallambier, fille de passementiers (production et vente de mercerie et draperie), petits-bourgeois parisiens. Il est possible que Balzac se soit souvenu de cette origine familiale dans son court roman La maison du chat-qui-pelote qui met en scène une famille de drapiers parisiens. Les relations entre Balzac et sa mère sont difficiles. Il lui reproche surtout l’éloignement imposé qu’il a connu dans sa première enfance et dont il s’inspire pour le personnage de Félix de Vandenesse dans Le Lys dans la vallée. Cependant sa mère reste un soutien important, en particulier financier pour l’écrivain. Pour l’anecdote, il faut savoir que Mme Balzac tenait salon. Elle aurait eu une relation avec un réfugié de la noblesse espagnol, le comte Ferdinand Hérédia. Or, dans sa nouvelle La Grande Bretèche, Balzac emmure vivant l’amant de Mme Merret, nommé Férédia. Vengeance d’écrivain? Les relations avec Henri, le frère cadet n’étaient pas non plus très simples. Balzac le considérait comme le préféré. Il serait d’ailleurs le fils présumé de Jean Margonne, le propriétaire du château de Saché qui accueillait Balzac lors de ses séjours en Touraine.

Laure Surville
Laure enfant. Pastel anonyme. Maison de Balzac. Inv. : 97. © PMVP / Cl. : Joffre.

Laure Surville, sœur cadette de Balzac fut sa sœur préférée. Il entretient avec elle une correspondance assidue. Elle était une admiratrice et une fine critique du travail de son frère. Il semblerait qu’une nouvelle écrite de sa main serait à l’origine d’un des romans de Balzac: Un début dans la vie. Elle est aussi l’auteur d’une biographie de Balzac: Balzac, sa vie et ses œuvres d’après sa correspondance.

Très jeune Balzac aime les femmes et les femmes l’aiment. S’il se marie tard, il a eu cependant de nombreuses conquêtes. Je vous en ai sélectionné ici quelques unes, celles que j’ai trouvées les plus intéressantes.

Lire la suite « Les femmes dans la vie de Balzac »