Bilan du défi 7 jours 7 livres

Défi lancé par Anstastesia sur Instagram pendant le confinement, il consiste à lire 7 livres en 7 jours, soit à peu près un livre par jour. J’ai beaucoup hésité à me lancer là-dedans car je ne pensais pas réussir non seulement parce que je lis très peu en ce moment mais aussi parce que je me disais que ce rythme soutenu risquait de me mettre la pression. J’ai donc laissé passer le premier défi. Puis en suivant un peu ce qui se faisait, j’ai commencé à me préparer une pile de livres très très courts que je pourrais tenter de lire sur cette période. Comme Antastesia relançait le défi sur une deuxième semaine, je me suis lancée… Si vous avez l’oeil, vous constaterez que je suis allée un peu plus loin avec 8 livres en 8 jours.

Voici ma liste de livres lus pour le défi :

  • Marcel Proust, Sur La Lecture
  • Michel Pastoureau et Dominique Simonnet, Le Petit Livre des couleurs
  • Thomas Vinau, Nos Cheveux blanchiront avec nos yeux
  • Roland Barthes, Le Plaisir du texte
  • Tzvetan Todorov, La Littérature en péril
  • Yves Bonnefoy, Les Planches courbes
  • Angélique Villeneuve, Les Fleurs d’hiver
  • Blaise Cendrars, L’Or
Lire la suite

Lettre d’amour à Cécile Coulon

Chère Cécile,

J’ai longtemps entendu parler de vous et de vos romans avant d’oser saisir l’un d’entre eux dans les rayonnages de la bibliothèque municipale. Pourquoi avoir attendu si longtemps ? Parce que la littérature dite « blanche » m’indispose souvent, soit que je la trouve arrogante soit que je ne me sente pas à la hauteur. J’étais donc intimidée et c’est d’ailleurs pour ça que je n’ai pas choisi parmi les titres ceux dont j’avais entendu parlé auparavant. J’ai tendu ma main vers Le Rire du grand blessé. Mais avant de partir, je me suis rappelée que vous aviez aussi écrit un recueil de poésie: Les Ronces. Et c’est de cela dont j’avais, sans doute, le plus besoin car j’y ai mis beaucoup moins d’hésitations.

Lire la suite

Une année chez les Français de Fouad Laroui

Une-annee-chez-les-FrancaisTitre: Une année chez les Français.

Auteur: Fouad Laroui

Éditions: Julliard

Date de parution: 2010

Voici le deuxième roman de Fouad Laroui que je dévore. Le collègue qui m’a prêté ce livre m’avait promis de l’humour et je fus servie. D’ailleurs je pense ne pas m’arrêter là dans la découverte de cet auteur!

Medhi entre en 6e au lycée Lyautey, le lycée français de Casablanca. Boursier, il débarque d’un petit village marocain, Béni-Mellal et découvre l’univers étrange de cet établissement. De plus, le jeune Medhi est un peu particulier. Élevé dans une famille francophile, il ne parle que très peu l’arabe et ne maîtrise pas encore les subtilités de la langue française. Bref, avec son regard d’enfant perdu, Medhi nous entraîne avec lui dans une année chez les français.

Lire la suite

Je vide ma Pile à Lire – Mars

Je suis tellement débordée par le boulot et fatiguée que je n’ai pas éprouvé ce mois-ci le désir d’acheter un livre. Je me répète aussi que je dois être raisonnable et bien tenir la pile monstrueuse de mes livres sous peine d’être submergée définitivement. Le mois dernier 267 livres occupaient ma bibliothèque.

Lire la suite

Le Lys dans la vallée de Balzac

Le-Lys-dans-la-valleeJ’ai commencé mon été balzacien avec le roman Le Lys dans la vallée d’abord parce que c’est le roman des paysages de la Touraine et de Saché. Mais je dois avouer que c’était aussi pour moi un défi. C’est en effet le roman qui m’a éloigné de Balzac pendant un long moment. J’avais dû lire ce roman lors d’un de mes cours à l’université. Or, je n’avais tellement pas aimé que j’avais repoussé durablement Balzac. J’ai donc voulu laisser une deuxième chance à ce roman si important pour la Touraine.

Sous la forme d’une lettre, Félix de Vandenesse raconte à Natalie de Manerville son éducation sentimentale en Touraine auprès de Mme de Mortsauf. Femme mal mariée, ayant deux enfants maladifs, elle est pour Félix le lys de la vallée de l’Indre. Cependant, la douce Henriette de Mortsauf reste vertueuse et fidèle à son époux et Félix cède aux séductions de Lady Dudley.

Lire la suite

Les femmes dans la vie de Balzac

Les femmes peuplent la vie et l’œuvre de Balzac. Afin de mieux comprendre les personnages féminins mis en scène dans les romans, il faut d’abord jeter un coup d’œil aux femmes qui ont traversé la vie de Balzac.

Anne_Charlotte_Laure_Sallambier_01

Portrait d’Anne-Charlotte-Laure Sallambier (1778-1854), mère de Balzac. Pastel anonyme, fin XVIIIe siècle. Maison de Balzac. Inv. : 96. © PMVP / Cl. : Joffre.

Il faut forcément commencer cette liste par sa mère:

Anne-Charlotte-Laure Sallambier, fille de passementiers (production et vente de mercerie et draperie), petits-bourgeois parisiens. Il est possible que Balzac se soit souvenu de cette origine familiale dans son court roman La maison du chat-qui-pelote qui met en scène une famille de drapiers parisiens. Les relations entre Balzac et sa mère sont difficiles. Il lui reproche surtout l’éloignement imposé qu’il a connu dans sa première enfance et dont il s’inspire pour le personnage de Félix de Vandenesse dans Le Lys dans la vallée. Cependant sa mère reste un soutien important, en particulier financier pour l’écrivain. Pour l’anecdote, il faut savoir que Mme Balzac tenait salon. Elle aurait eu une relation avec un réfugié de la noblesse espagnol, le comte Ferdinand Hérédia. Or, dans sa nouvelle La Grande Bretèche, Balzac emmure vivant l’amant de Mme Merret, nommé Férédia. Vengeance d’écrivain? Les relations avec Henri, le frère cadet n’étaient pas non plus très simples. Balzac le considérait comme le préféré. Il serait d’ailleurs le fils présumé de Jean Margonne, le propriétaire du château de Saché qui accueillait Balzac lors de ses séjours en Touraine.

Laure Surville

Laure enfant. Pastel anonyme. Maison de Balzac. Inv. : 97. © PMVP / Cl. : Joffre.

Laure Surville, sœur cadette de Balzac fut sa sœur préférée. Il entretient avec elle une correspondance assidue. Elle était une admiratrice et une fine critique du travail de son frère. Il semblerait qu’une nouvelle écrite de sa main serait à l’origine d’un des romans de Balzac: Un début dans la vie. Elle est aussi l’auteur d’une biographie de Balzac: Balzac, sa vie et ses œuvres d’après sa correspondance.

Très jeune Balzac aime les femmes et les femmes l’aiment. S’il se marie tard, il a eu cependant de nombreuses conquêtes. Je vous en ai sélectionné ici quelques unes, celles que j’ai trouvées les plus intéressantes.

Lire la suite