Une année avec Balzac

Pour les 220 ans de la naissance de Balzac, la ville de Tours a décidé de célébrer cet événement. Pour cela, de nombreuses actions vont être menées. Les temps forts de cette célébration sont prévus le week-end du 18 au 20 mai qui marque l’anniversaire de sa naissance puis en novembre où une oeuvre contemporaine dédiée à Balzac sera inaugurée dans le jardin de la Préfecture.

Les festivités commencent dès janvier. Le Samedi 19 janvier, lors de La Nuit de la Lecture de 18h à 22h à la Bibliothèque municipale, il sera présenté des documents relatifs à Balzac conservés à la Bibliothèque municipale (autographes, éditions originales, éditions bibliographiques). Le Mardi 22 janvier, à 18h30 à la Villa Rabelais, vous pourrez assister à une conférence d’Yves Gagneux, conservateur du patrimoine, directeur de la Maison de Balzac à Paris sur les Repas de Balzac. Cette conférence est organisée par l’IEHCA (Institut d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation).

La programmation complète est à télécharger sur le site de la ville de Tours.

Pour ma part, après deux étés avec Balzac, je n’ai pas réussi à faire le tour de l’univers balzacien et de la Comédie Humaine. Je vous propose donc de m’accompagner dans cette année avec Balzac. Je ne m’engage pas à lire un roman tous les mois mais à vous proposer régulièrement du contenu sur le thème de Balzac. J’essaierai aussi de participer à certains événements proposés par la ville de Tours. Et vous pourrez me retrouver en mai lors d’une représentation théâtrale scolaire au Cloître de la Psalette.

C’est parti pour une année avec Balzac!

portrait Balzac musée des beaux arts tours

Noël à la Cité royale de Loches

2212-2018-0425591316754231460103Cette année, la Cité royale de Loches rejoint l’opération « Noël au pays des châteaux » aux côtés de Chinon, Langeais, Azay-le-Rideau, Chenonceau et Amboise. Ces six célèbres châteaux de la Touraine offrent à leurs visiteurs une décoration festive et thématique pour fêter Noël.

2212-2018-0423788316752428754792

Du 1er décembre au 6 janvier, le logis royal revisite A Christmas Carol (Un Chant de Noël), le conte de Noël de Dickens. Un parcours retrace le Noël de M. Scrooge, un vieil avare. Dans quatre espaces successifs, le visiteur pénètre dans l’univers fabuleux de la nuit de Noël. Cette nuit-là, le détestable M. Scrooge est visité par le fantôme de Marley, son ancien associé et trois esprits. Ces apparitions conduisent Scrooge sur le chemin de la charité, de la bienveillance, de l’amour et donc de l’esprit de Noël.

chambre scrooge

Situé dans les salles du rez-de-chaussée, le parcours de Noël est un peu à part du château, ce qui permet des mises en scènes immersives et modernes. Chaque pièce est un véritable univers et des animations vidéos et sonores permettent de raconter l’histoire aux visiteurs, le tout dans une atmosphère très chaleureuse.

Il y avait peu de monde quand je m’y suis rendue, ce qui a permis une circulation facile dans les pièces où chaque détail donne vie au moment représenté. Par contre, si je vous conseille d’emmener vos enfants à l’heure du conte, ne visitez pas à ce moment-là car une des pièces du parcours est réquisitionnée par la conteuse et donc vous manquez une partie du conte.

D’après le site internet de la Cité royale, ce parcours inaugure un cycle consacré aux « contes d’hiver ». J’ai donc hâte de découvrir celui qui sera choisi pour l’an prochain!


Pour plus d’informations:

signature

Bilan d’un été avec Balzac – saison 2 (concours)

L’été prend fin et la rentrée a sonné. Le défi « un été avec Balzac » s’achève donc et il est temps de faire le bilan! La question est donc de savoir si le bilan est aussi positif que le premier et de faire le point sur ces deux années de challenge estival.

Pour accéder à mon bilan infographique du projet « un été avec Balzac », cliquez sur l’image!

000

J’ai réussi à lire quatre romans issus des quatre-vingt-onze titres de La Comédie humaine, c’est à dire deux de moins que l’année dernière:

Vous avez pu lire un article plus thématique sur Les lions chez Balzac. Un autre était prévu sur les chats mais il n’a pas eu le temps de voir le jour.

Lors de ma visite à Saché pour voir l’exposition sur la création de l’album « Mistigris et Monsieur Balzac », j’ai essayé de tourner une vidéo mais les prises de vues étaient vraiment trop mauvaises pour faire quelques choses de sympas. Mon appareil photo n’est pas d’assez bonne qualité pour donner un résultat intéressant. Je me rends compte que j’ai envie de sortir des sentiers battus sur le blog, de produire de nouveaux formats mais je suis très limitée par le temps. Pour autant, je laisse les idées germer en espérant pouvoir les récolter un jour.

Une petite réussite cependant: la création de #unétéavecbalzac qui a été diffusé par quelques instagrameuses. 71 publications l’ont utilisé et j’espère qu’il continuera sa petite vie sur les réseaux.

Telle que je suis partie et parce que je tombe progressivement dans les filets balzaciens, je risque de repartir pour un 3e été! Ou bien peut-être pour « Une année avec Balzac ». Qui sait?


coucours balzacPour fêter et clôturer cet été avec Balzac, je vous propose de remporter un roman (Le Père Goriot), un sachet de café « Café Balzac » et un goodie. Pour remporter mon petit colis « Un été avec Balzac », il suffit de laisser un commentaire sous cet article et de me dire quel est le dernier roman de Balzac que vous ayez lu. Le gagnant sera tiré au sort. Vous avez jusqu’au dimanche 16 septembre 23h pour participer. Bonne chance.

signature

La Femme de trente ans de Balzac

la femme de trente ans

Dernier Balzac de mon été, je termine sur un roman vraiment surprenant, tant par le fond que par la forme. J’avais choisi ce roman pour mieux comprendre pourquoi on dit que Balzac est le romancier des femmes et aussi parce qu’il y parlait un peu de la Touraine.

La jeune Julie a épousé le beau colonel Victor d’Aiglemont malgré les réticences et avertissements de son père. Pourtant l’union est loin d’être heureuse. Plusieurs vies s’offrent à elle: la vertu et une vie malheureuse ou l’adultère et la culpabilité.

Lire la suite

La Quinzaine du livre jeunesse, vous connaissez?

FOL37-Affiche-QLJ-2017C’est en ce moment la Quinzaine du livre jeunesse. Il s’agit d’un projet culturel porté par la Ligue de l’enseignement F.O.L 37 et diffusé dans tout le département de l’Indre-et-Loire. La Ligue de l’enseignement cherche par cette action à développer le goût de la lecture chez l’enfant, à faire connaître la littérature pour la jeunesse de qualité et à faire rencontrer des auteurs, des illustrateurs et autres professionnels du livre.

La Quinzaine commence par une sélection d’ouvrages à destination des jeunes lecteurs réalisée par un comité de lecture composée de professionnels. Les livres sont prêtés, le temps de la sélection, par les partenaires libraires: La Faute à Voltaire à Amboise, Bédélire et Libr’enfant à Tours. Le fruit de cette sélection est ensuite proposé au public lors de nombreux événements.

Lire la suite

Sur les pas de Balzac dans la vallée de l’Indre

20170802_153823

« Nous allâmes par le plus beau temps vers les vignes, et nous y restâmes une demi-journée. Comme nous nous disputions à qui trouverait les plus belles grappes, à qui remplirait plus vite son panier! » Honoré de Balzac, Le Lys dans la vallée

Je vous emmène aujourd’hui en randonnée. Alors munissez de bonnes chaussures, d’une bouteille d’eau fraîche et en route!

La randonnée intitulée « Le Lys dans la vallée » présente un parcours sous trois formes différentes, d’un parcours de 10, de 13 et de 14,5 km de difficulté croissante. Vous pourrez trouver ce parcours à la mairie de Saché et sur le site de Touraine Loire Valley. Je vous conseille de prévoir une journée complète pour ce parcours si vous voulez aussi visiter le château de Saché.

Lire la suite

Visiter la maison de Balzac au château de Saché

Saché est un débris de château sur l’Indre, dans une des plus délicieuses vallées de Touraine. Le propriétaire, homme de 55 ans, m’a fait jadis sauter sur ses genoux, il a une femme intolérante et dévote, bossue, peu spirituelle, je vais là pour lui, puis j’y suis libre, l’on m’accepte dans le pays comme un enfant, je n’y ai aucune valeur, et je suis heureux d’être là comme un moine dans un monastère.

Lettre d’Honoré de Balzac à Mme Hanska, Paris, mars 1833

Le musée de Saché est créé en 1951 par Paul Métadier, son propriétaire. A l’origine, le musée ne comporte que le salon, la salle à manger et la chambre de Balzac. Dès 1958, la famille Métadier fait don du musée au Conseil départemental d’Indre-et-Loire.

Ce château n’a jamais appartenu à Balzac. Il s’agissait de la propriété de la famille Margonne, des amis de la famille Balzac. Si vous avez lu attentivement mon article précédent, vous savez que le propriétaire, M. Margonne a entretenu des relations étroites avec Mme Balzac. Balzac y trouvait un lieu de retraite et de travail. Il pouvait aussi y trouver un refuge éloigné de ses créanciers. Dans sa petite chambre du château, il commence ainsi Le Père Goriot et Les Illusions perdues. Saché est aussi un lieu d’inspiration pour Balzac qui situe son roman Le Lys dans la vallée dans le cadre enchanteur de la vallée de l’Indre. Félix Vandenesse, le personnage, y fait même un court séjour dans une petite chambre – la même que celle de Balzac?

Lire la suite

Un été avec Balzac

Balzac_Bisson_NadarCet été, j’ai décidé de vous emmener avec moi à la rencontre d’un auteur majeur de la Touraine: Honoré de Balzac.

Pourquoi Honoré de Balzac? La plupart du temps, nous avons découvert cet auteur sur les bancs du lycée, et le premier contact est rarement une réussite. Ses romans ont pu nous sembler longs, ennuyeux ou pire, ils ont pu nous tomber des mains. Moi même, j’ai mis quelques années à apprécier vraiment l’écriture de cet auteur hors du commun. Pourtant Balzac ne mérite pas que l’on reste sur cette mauvaise impression. J’entreprends donc le fou projet de vous donner envie de lui donner une deuxième chance. Et pour ceux qui aiment déjà Balzac, ce sera pour vous l’occasion de le relire.

Cet été, c’est d’abord à travers la Touraine que je vais tenter de vous faire découvrir Balzac. Une fois, deux fois ou peut-être plus par semaine, je vous donne rendez-vous pour évoquer à ma manière l’homme et ses romans. J’espère que vous prendrez plaisir à ces rendez-vous balzaciens estivaux. Vous me suivez?