Challenges, Classique

Les chemins de l’essentiel: le défi

LRM_EXPORT_527754253716800_20190114_195628242.jpeg

Mon frère m’a offert le livre Les Chemins de l’essentiel de Jacques Attali pour mon anniversaire. C’est un ouvrage vraiment intéressant. Il propose une liste d’œuvres qui semblent essentiels à l’auteur. Le choix est évidemment subjectif et ne porte que sur la littérature, la musique, le cinéma et la peinture.

Lire la suite « Les chemins de l’essentiel: le défi »

Publicités
Classique, Evénements, Un été avec Balzac

Une année avec Balzac

Pour les 220 ans de la naissance de Balzac, la ville de Tours a décidé de célébrer cet événement. Pour cela, de nombreuses actions vont être menées. Les temps forts de cette célébration sont prévus le week-end du 18 au 20 mai qui marque l’anniversaire de sa naissance puis en novembre où une oeuvre contemporaine dédiée à Balzac sera inaugurée dans le jardin de la Préfecture.

Les festivités commencent dès janvier. Le Samedi 19 janvier, lors de La Nuit de la Lecture de 18h à 22h à la Bibliothèque municipale, il sera présenté des documents relatifs à Balzac conservés à la Bibliothèque municipale (autographes, éditions originales, éditions bibliographiques). Le Mardi 22 janvier, à 18h30 à la Villa Rabelais, vous pourrez assister à une conférence d’Yves Gagneux, conservateur du patrimoine, directeur de la Maison de Balzac à Paris sur les Repas de Balzac. Cette conférence est organisée par l’IEHCA (Institut d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation).

La programmation complète est à télécharger sur le site de la ville de Tours.

Pour ma part, après deux étés avec Balzac, je n’ai pas réussi à faire le tour de l’univers balzacien et de la Comédie Humaine. Je vous propose donc de m’accompagner dans cette année avec Balzac. Je ne m’engage pas à lire un roman tous les mois mais à vous proposer régulièrement du contenu sur le thème de Balzac. J’essaierai aussi de participer à certains événements proposés par la ville de Tours. Et vous pourrez me retrouver en mai lors d’une représentation théâtrale scolaire au Cloître de la Psalette.

C’est parti pour une année avec Balzac!

portrait Balzac musée des beaux arts tours

Classique, Scolaire

Paris au XXe siècle de Jules Verne

paris au XXe siècle verne

Titre: Paris au XXe siècle

Auteur: Jules Verne

Éditions: Hachette

Date de parution: 1994

Je cherchais un texte du XIXe siècle qui mettait en scène un homme augmenté et je pensais trouver mon bonheur chez Jules Verne. Échec. J’ai peut-être mal cherché. En tout cas, cela m’a permis de découvrir un roman peu connu, et pour cause: ce roman avait été refusé par son éditeur qui ne le jugeait pas assez intéressant. Il n’a été publié que bien plus tard en 1994.

Michel, jeune lauréat d’un prix de poésie latine vit à Paris dans les années 1960. Or à cette époque où la science domine dans tous les milieux, la littérature, la musique et la peinture sont méprisés. Michel lutte donc pour trouver une place dans cette société où son talent n’est pas reconnu. Follement amoureux de la jolie Lucie, Michel tente un temps d’obéir aux injonctions de la société pour offrir un avenir à sa bien-aimée.

Lire la suite « Paris au XXe siècle de Jules Verne »

Classique, Un été avec Balzac

La Femme de trente ans de Balzac

la femme de trente ans

Dernier Balzac de mon été, je termine sur un roman vraiment surprenant, tant par le fond que par la forme. J’avais choisi ce roman pour mieux comprendre pourquoi on dit que Balzac est le romancier des femmes et aussi parce qu’il y parlait un peu de la Touraine.

La jeune Julie a épousé le beau colonel Victor d’Aiglemont malgré les réticences et avertissements de son père. Pourtant l’union est loin d’être heureuse. Plusieurs vies s’offrent à elle: la vertu et une vie malheureuse ou l’adultère et la culpabilité.

Lire la suite « La Femme de trente ans de Balzac »

Classique, Un été avec Balzac

Le Père Goriot de Balzac

le père goriot 2

Deuxième Everest de mon été avec Balzac, Le Père Goriot m’a toujours semblé inaccessible. Bêtement, comme une majorité de personnes, je me suis imaginé que ce roman serait ennuyeux, long et rempli de descriptions. Eh bien, j’avais tout faux!

A la pension Vauquer se côtoient Eugène Rastignac, jeune étudiant ambitieux, Vautrin, un homme mystérieux et le père Goriot, souffre-douleur de la pension. Dans ce lieu misérable, loin des quartiers parisiens flamboyants, couve un drame émouvant et cruel, celui d’un père victime des caprices de ses filles et de sa trop grande générosité.

Lire la suite « Le Père Goriot de Balzac »

Classique, Un été avec Balzac

Les lions chez Balzac

Dans cet article, je tente de faire un point sur le lion chez Balzac. Je ne prétends pas tout savoir ni maîtriser le sujet. Je vous fais plutôt part de quelques réflexions et informations sur le sujet pour aiguiser votre curiosité.

Scènes_de_la_vie_privée_et_publique_des_animaux,_tome_1_0588.jpg
Granville, illustration pour Voyage d’un lion d’Afrique à Paris

Dans sa célèbre préface à la Comédie humaine, Balzac établit un parallèle entre les animaux et les hommes. Sur le modèle des scientifiques, il décide d’étudier les espèces sociales chez l’homme.

Il n’y a qu’un animal. Le créateur ne s’est servi que d’un seul et même patron pour tous les êtres organisés. L’animal est un principe qui prend sa forme extérieure, ou, pour parler plus exactement, les différences de sa forme, dans les milieux où il est appelé à se développer. Les Espèces Zoologiques résultent de ces différences.
Pénétré de ce système bien avant les débats auxquels il a donné lieu, je vis que, sous ce rapport, la Société ressemblait à la Nature. La Société ne fait-elle pas de l’homme, suivant les milieux où son action se déploie, autant d’hommes différents qu’il y a de variétés en zoologie ? Les différences entre un soldat, un ouvrier, un administrateur, un avocat, un oisif, un savant, un homme d’état, un commerçant, un marin, un poëte, un pauvre, un prêtre, sont, quoique plus difficiles à saisir, aussi considérables que celles qui distinguent le loup, le lion, l’âne, le corbeau, le requin, le veau marin, la brebis, etc. Il a donc existé, il existera donc de tout temps des Espèces Sociales comme il y a des Espèces Zoologiques.

Avant-propos de la Comédie humaine

Une des espèces en question est celle des dandies-arrivistes. Or, dans le vocabulaire du XIXe siècle, le dandy est aussi appelé « lion ». Attention! Comme l’apprend le prince Léo dans Voyage d’un lion d’Afrique à Paris, le lion parisien se prononce Laianne, comme en Angleterre.

Lire la suite « Les lions chez Balzac »

Classique, Un été avec Balzac

Illusions perdues de Balzac

les illusions perdues2

Je poursuis mon « été avec Balzac » avec Illusions perdues. En juin 1836, peu de temps après avoir gagné son procès contre Buloz, le directeur de la Revue de Paris, Balzac rejoint la vallée de l’Indre. Chez les Margonne, Balzac se repose et entreprend la rédaction de la première partie des Illusions perdues. Dans une lettre datée du 27 juin 1836, Balzac écrit à Emile Regnault:

« La Touraine m’avait si bien ravitaillé que jeudi, vendredi, samedi et dimanche, j’ai conçu les Illusions perdues, et j’en ai écrit les quarante premiers feuillets. »

A Angoulême, David Séchard, imprimeur est ami avec Lucien, un poète. Alors que Lucien connaît une petite gloire locale grâce à Louise de Bargeton, David épouse Eve, la soeur de Lucien. Celui-ci, encouragé par Louise de Bargeton, quitte Angoulême pour Paris. Il veut y connaître la gloire et prend le nom de sa mère: de Rubempré. David et Eve lui confient leurs économies pour favoriser sa réussite. A Paris, la carrière de Lucien connaît des hauts et des bas et il finit par rentrer à Angoulême. David, de son côté, est la victime d’un sombre complot visant à le ruiner et à le dépouiller de ses découvertes en papeterie.

Lire la suite « Illusions perdues de Balzac »